24 mars 2009

Le père de famille sans-papiers expulsé

Le père de famille sans-papiers expulséExpulsion_France2 samedi vers Kinshasa (République démocratique du Congo), revenu dimanche matin en France après le refus des autorités congolaises de l'accueillir, a été libéré en fin de matinée après une garde à vue. D'origine angolaise, Romano Kanda, âgé de 40 ans et vivant en France depuis neuf ans, est arrivé dimanche à matin à l'aéroport de Roissy où il a été arrêté par la Police aux frontières (PAF) et placé en garde à vue.

Puis, quelques heures après son placement en garde à vue, Romano Kanda «a été libéré sans poursuites», ont annoncé à l'AFP la Cimade et le Réseau Education sans Frontières (RESF), qui ont été informés de sa libération par la PAF. Son épouse s'est dite «fatiguée» mais «soulagée» après des jours d'angoisse. Selon Me Morgane Guéguen, l'avocate de M. Kanda, il s'agit désormais de «faire en sorte qu'il puisse obtenir un titre de séjour en bonne et due forme». Pour l'instant, l'arrêté de reconduite à la frontière pris par la préfecture de l'Essonne le 28 mai 2008 «reste exécutoire», a-t-elle expliqué.

Romano Kanda avait été arrêté à sa descente d'avion à Roissy à 5 h 30 par la PAF, les autorités congolaises ayant refusé de l'accueillir. La préfecture de Seine-et-Marne avait jugé cette décision «contradictoire par rapport» au laisser-passer consulaire délivré par les autorités congolaises que détenait M. Kanda. La préfecture a indiqué qu'il avait déclaré «être de nationalité congolaise lors de sa garde à vue», mais à l'aéroport de Kinshasa il s'est déclaré «de nationalité angolaise». Remis en liberté sur décision du parquet de Bobigny, «des vérifications seront effectuées en relation avec les autorités congolaises et angolaises quant à la nationalité exacte de Monsieur Kanda», souligne le communiqué préfectoral.

RESF, qui s'est mobilisé depuis son interpellation mercredi à l'hôpital de Lagny, avait reproché aux autorités préfectorales de l'avoir «envoyé dans un pays qu'il ne connaît pas, où il n'a pas d'attaches». Selon la Cimade, M. Kanda est né en Angola, mais a pu «probablement» disposer d'un document congolais de par son union avec sa femme, qui est Congolaise.

© Leparisien.fr 

Posté par Nabali à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le père de famille sans-papiers expulsé

Nouveau commentaire