06 mai 2006

Noir et Blanc...etc

Dans cette moiteur précoce du printemps parisien, l'on est souvent partagé entre l'envie de s'allonger dans le canapé face à la télé, et le besoin de découvrir à pas lents son quartier sans être sous la pression du temps. Ce jeudi, j'ai choisi la première attitude. Le zappeur s'est immobilisé, car, d'une manière incongrue, "les maternelles" entre 9h et 10h sur France5, abordait le sujet des couples mixtes. La présentatrice, qui semble porter dans sa peau cette mixité, s'empresse de préciser qu'il ne s'agit pas uniquement des couples noir et blanc, mais de cette mixité qui peut concerner une italienne et un français, un allemand et une autrichienne...Soit, je m'installe confortable devant mon écran, car cette sortie visant à noyer un poisson dans un verre d'eau ne peut laisser indifférent.

Comme pour prendre à contre pied notre présentatrice, les couples témoins sont; une française bien blanche et un camerounais bien noir, une sénégalaise noire et un français blanc, une française et un marocain. J'aurais voulu entendre notre présentatrice évoquer la suspicion que fait planer la nouvelle loi Sarkozy sur les mariages mixtes. Si elle ose aborder un thème qui fait couler des larmes et fait engranger des votes à l'extrême droite française, sûr qu'elle osera amener ses invités, à cette heure bien matinale, sur le terrain des douleurs, des dérives de la réglementation et autres difficultés à manifester son amour pour l'autre qui n'a pas la même couleur. Les débats, malgré la présence de deux universitaires, sont restés aux ras des articles des journaux à sensation. Je ne serais pas là à évoquer cette émission si elle n'eut pas à mes yeux un certain intérêt.

Comme toujours les caricatures sur les noirs furent évoquées. L'épouse blanche du camerounais, que l'on sentait bien amoureuse et heureuse dans son ménage, se laissa aller dans le naturel pour souligner le niveau de civilisation de son camerounais de mari lors de leur rencontre. "Il avait dejà près de 80% de culture occidentale..., " il s'agissait de compléter les 20% restant. Et sans hésitation, elle reconnaissait, contrairement à son mari, qu'elle avait souvent recours à la bastonnade pour faire écouter ses deux enfants. Elle servit ainsi une belle transition à la sénégalaise, qui avait épousé un français blanc, et qui n'était pas sur la plateau, pour exprimer son acculturation. Cette dernière, sans nuances, affirma: "En Afrique les enfants reçoivent trop de coups comme forme d'éducation". Elle soulignait peut-être ainsi sa situation personnelle, mais des millions de personnes, avec les a priori de la civilisation supérieure comprirent bien "l'Afrique".

Si la décolonisation ne sera jamais ce processus visant à faire table rase, elle ne viendra certainement jamais de ceux qui ne peuvent pas revendiquer le minimum pour le continent africain.   

Posté par Nabali à 21:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Noir et Blanc...etc

Nouveau commentaire