03 décembre 2005

Dans la peau d'un sans papier

J'ai traversé ce que je croyais être un désert au péril de ma maigre vie. Maintenant, dans l'oasis où l'herbe est abondante, je sens monter les tourments. Le vide, cette sensation que l'on a quand on décide de tout laisser derrière soi. Je suis constamment dans cette foule et paradoxalement toujours seul. La nostalgie ne m'abandonne pourtant pas. Je croyais me remplir au contact de cette civilisation dite supérieure, mais de jour en jour, la sensation de legerété est perenne. Il n'est pourtant pas question de retour. Puis-je revendiquer l'échec de cette aventure? Que dire à ceux là, très nombreux, dans l'insouciance des bonheurs du dénuement labàs. La pauvrête, n'est donc pas matérielle? Dans la moitié du tunnel, l'important est de trouver une torche ou mieux une issue de secours.    

Posté par Nabali à 15:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Dans la peau d'un sans papier

    Bravo

    Hello,
    Ah, l'éternel migrant. Au fait vous connaissez le livre : Kaso, le migrant perpétuel?
    Anyway c cool comme site. Passez voir le mien www.thomsank1.afrikblog.com
    A +

    Posté par Thomsank1, 06 avril 2006 à 04:48 | | Répondre
  • Canada Goose Coats

    Your Blog is very good, I like Canada Goose Coats and Canada Goose UK! Thank you for your sharing!

    Posté par Canada Goose Coa, 20 octobre 2011 à 11:05 | | Répondre
Nouveau commentaire